Green Finance : Quel impact sur Le Maroc ?

Green Finance : Quel impact sur Le Maroc ?

réaliser par: Noura Benomar  

 

17 juillet 2019

 

Selon un rapport de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) La mobilisation du financement via les bons verts « green bonds  » devrait atteindre environ 700 milliards par an sur les 10 prochaines années et la valeur des obligations émises sur le marché obligataire serait d’environ 5.000 milliards de dollars en 2035 ce qui représente une opportunité pour l’investisseur et l’entrepreneur de prendre en compte ce changement important dans les sources de financement.

Selon un rapport de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) La mobilisation du financement via les bons verts « green bonds  » devrait atteindre environ 700 milliards par an sur les 10 prochaines années et la valeur des obligations émises sur le marché obligataire serait d’environ 5.000 milliards de dollars en 2035 ce qui représente une opportunité pour l’investisseur et l’entrepreneur de prendre en compte ce changement important dans les sources de financement.

Les obligations vertes

C’est un des outils financiers disponibles pour stimuler la transition vers une économie à faible émission de carbone, les obligations vertes contribuent à accélérer ce changement, Ces obligations offrent un rendement prévisible aux investisseurs sous la forme de coupon fixe, en échange d’un financement à moyen et long terme des activités économiques, ce qui est différent des obligations ordinaire c’est qu’elle ne finance que les projets qui apportent des gains environnementaux, tels que les projets liés aux énergies renouvelables, à l’efficacité énergétique, à la gestion durable des déchets, et qui a augmenté de façon significative pour atteindre 160 milliards de dollars US d’émissions en circulation en 2017. Dont le Royaume ait été l’un des premiers pays au monde à se mettre à l’endettement vert à travers l’émission de ces obligations ; C’était en novembre 2016.

L’introduction de la finance verte au Maroc

Depuis l’ouverture de la journée consacrée aux financements verts (Climat Finance Day), événement marqué par COP 22, dont l’objet étais de pousser les investisseurs a favoriser l’émergence d’une finance verte, qui désigne l’ensemble des produits financiers destinées a soutenir des objectifs écologique par le financement directe ou indirecte des projets respectueux de l’environnement tout en générant des profits , dont 100 millions d’euros nécessaire pour la subvention de projet écologique, Il s’agit aussi d’une nouvelle opportunité pour les investisseurs de développer leurs assiettes financières et d’accroître leurs marges bénéficiaire.

La feuille de route su secteur de la finance verte

La feuille de route de la finance verte a été élaborée par l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), le ministère de l’Économie et des finances(MEF), Casablanca Finance City (CFC), la Bourse de Casablanca, le Groupement professionnel des banques du Maroc et la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance, sous la coordination de Bank Al-Maghrib. pour ajustée périodiquement de façon a accompagner la dynamique du marché, liste les actions et mesures a mettre en œuvre pour l alignement coordonné et progressif du secteur financier marocain , englobant les activités de banques, d’assurance et de marché des capitaux sur les enjeux de développement durable

nnnLa feuille de route de la finance verte a été élaborée par l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), le ministère de l’Économie et des finances(MEF), Casablanca Finance City (CFC), la Bourse de Casablanca, le Groupement professionnel des banques du Maroc et la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance, sous la coordination de Bank Al-Maghreb. pour ajustée périodiquement de façon a accompagner la dynamique du marché, liste les actions et mesures a mettre en œuvre pour l alignement coordonné et progressif du secteur financier marocain , englobant les activités de banques, d’assurance et de marché des capitaux sur les enjeux de développement durable .

Cinq axes majeurs ont été identifiés sur La feuille de route :

1. le développement d’instruments et de produits financiers durables ;

2. l’extension de la gouvernance fondée sur les risques socio-environnementaux ;

3. La promotion de l’inclusion financière en tant vecteur de développement durable ; 

4. le renforcement des capacités dans le domaine de la finance durable ;

5. la transparence et la discipline de marché.

Le Maroc : Leader africain et arabe de la finance et l’économie verte

Aujourd’hui l expérience réussie par le Maroc en ce qui concerne l’énergie alternatif lui a permet de se situer Leader africain et arabe de la finance verte, pour se mettre a la disposition des pays africains a travers des organisations spécialisés qui travaille sur le transfert et la mise a dispositions des avancés au profit des pays africains concernés par l’initiative de la finance verte.

A l’issue, pour échanger d’avantages à propos de ce sujet une conférence débat est tenue le 25 avril 2019 organise par la Chambre de Commerce Britannique pour le Maroc sous la thématique : « Green Finance : où en est le financement de la croissance verte au Maroc ? »; Cette conférence-débat sera l’occasion de dresser un une analyse complète des avancées et des défis qu’ils restent à réaliser.

Laisser un commentaire

Fermer le menu